L’armée ivoirienne est en deuil: Le colonel Issiaka Ouattara (dit Wattao) est décédé

 L’armée ivoirienne est en deuil: Le colonel Issiaka Ouattara (dit Wattao) est décédé

Sa dernière apparition publique date du 12 décembre, après qu’il a été convoqué par le général Vagondo Diomandé, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Des informations parvenues à ce dernier faisaient état de l’implication de l’ex-chef militaire rebelle dans une supposée tentative de déstabilisation de l’Etat. Au cours de leurs échanges, le sécurocrate a réalisé que ces informations étaient fausses et a exprimé ses regrets.

À la sortie de ce tête-à-tête, Wattao a rencontré le général Youssouf Kouyaté, le directeur général de la police nationale, qui venait s’entretenir avec le ministre. Les deux officiers généraux ont pris une photo – la toute dernière de Wattao, qui s’est envolé le même jour pour les États-Unis, via le Maroc.

Avant d’être évacué à New York, où il est décédé le 5 janvier, le colonel-major Issiaka Ouattara (dit Wattao) ne quittait plus sa résidence, située à Marcory zone 4 (dans le sud d’Abidjan).

Depuis le mois d’octobre, ce der­nier était affaibli par un diabète, d’abord soigné par des plantes médicinales. Il avait ensuite obtenu une autorisation de sortie du pays. Si cette démarche avait été facilitée par l’état-major des armées, c’est Alassane Ouattara (ADO) qui avait personnellement pris toutes les mesures nécessaires pour son évacuation, à la demande de la fille aînée de Wattao, résidente américaine. Le défunt était proche du colonel Bakary Diarrassouba, le chef d’état-major particulier d’ADO, et de Mamadou Diaby, le médecin du chef de l’État. 

Jeune Afrique

Digiqole ad

admin

2 Reviews

1
StevHoinig
1

Internet Pharmacies Legal Acheter Cialis 40 Mg Cephalexin Through Iv <a href=http://cialtadalaf.com>cialis for sale</a> Routine Doses Of Amoxicillin

Write a Review

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *