ACTUALITÉS Justice SOCIÉTÉ

Les « Rafles » autre type de racket en Côte d’Ivoire: Ange Kessi met en garde : « Si le parquet reçoit une plainte, une enquête sera ouverte »

Ange Kessi, le commissaire du gouvernement,  met en garde, selon Koaci, contre les rafles par les forces de l’ordre des citoyens détenteurs de pièces justificatives de leur identité.

Les victimes sont interpellées et conduites à la Préfecture de police d’Abidjan, où, plus grave, elles sont relaxées après avoir déboursé de l’argent, nous apprend le Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA).

Le chef du parquet militaire a donc décidé de sévir contre les agents qui s’adonnent à cette pratique. Selon lui, les rafles sont des mesures administratives qui obéissent à des règles bien précises avant de menacer.

« Si le parquet militaire reçoit une plainte, je dis bien une seule plainte, documentée et suffisamment appuyée par des preuves irréfutables, une enquête sera ouverte et le Tribunal Militaire d’Abidjan n’hésitera pas à arrêter quiconque de la chaine de commandement mis en cause ou cité dans cette honteuse manœuvre de violation grave des droits humains. »

Le Commissaire du Gouvernement, Chef du parquet militaire, le Contre-amiral Ange KESSI Kouamé demande aux différents chefs de ces unités de cesser immédiatement ces violations graves des droits humains en se conférant simplement aux règles qui commandent les opérations de rafle dans le strict respect des droits de l’homme.

 

Related posts

Enfin Soro Guilaume se prononce sur la rencontre Ouattara-Macron

marcelin

Port-Bouët: L’ONG ‘’ Santé d’Abord’’ offre des kits sanitaires aux populations pour lutter contre le COVID-19

9ème Journée Africaine de la Sécurité Routière: L’OSER sensibilise les musulmanes de la grande mosquée de la Riviera

Assouan Noumoua Stéphane

Leave a Comment